SHARE

English Translation Below

Thanks to Bertrand Hauger-enard / Riddley Walker

 

Hier, au petit-déjeuner

J’ai bu un expresso, mangé un pain au chocolat puis

 J’ai pris un train SNCF, un bien joli train.

 

Malgré l’achat d’un billet,

Je me suis assis sur le sol,

Car il ne restait plus de places.

 

Après la quiche pour le déjenuer

J’ai manqué mon train

Mais j’ai pris le suivant sans billet

Et je n’ai pas été dérangé et j’ai pris un siege.

 

J’ai parlé avec un Haïtien étudiant

En économie à la Sorbonne.

Nous avons convenu que Paris est trés jolie.

 

Dans le metro, pendant que je mange une baquette

Et que je bois mon quatrième expresso

Un sans-abri au visage en décomposition me saisit par l’épaule

Et dit: DONNE MOI ÇA, JE SUIS COMME TOI !

 

Plus tard, j’ai lu de la poésie pour la première fois à La Recyclerie

Situé à côté d’un KFC. C’était sympa. J’ai commondé un whisky coca,

Mail il n’y avait pas de coca, je l’ai donc bu avec du soda au gingembre.

Beaucoup de gens fumaient à l’extérieur et il y avait des cabines privées.

 

Dans le RER du retour, j’ai vu un homme ivre crier après une femme :

TU EST JOLI ! La femme a ri : Tu est gentil

Puis l’homme m’a donné un coup de coude au visage en disant :

Désolé, aide-moi, ourvre la fenêtre.

J’ai ouvert la fenêtre pour qu’il puisse fumer.

 

En rentrant à la maison, j’ai écouté Orelsan au casque puis j’ai dormi 12 heures.

 

Au matin, on a frappa à ma porte. Un homme en uniforme m’a tendu une carte et a dit :

Nous vous surveillons, vous et votre de vie, depuis un peu moins de 5 mois.

Voici votre carte de citoyenneté.

Bienvenue en France.

 


 

Yesterday, during breakfast

I drank an expresso and eat a pain au chocolat

Then I took the SNCF train, a nice train.

 

Despite buying a ticket

I sat on the floor

Because there were no more seats left.

 

After quiche for lunch

I missed my train

But I took the next one without a ticket

And I wasn’t bothered. I had a seat.

 

During the ride I talked with a Haitian student

Who was studying economics at The Sorbonne.

We agreed that Paris is a very pretty city.

 

At the metro, while I eat a baguette and drank my 4th expresso,

A homeless man with a decaying face grabbed my shoulder and yelled:

GIVE ME THAT! I AM JUST LIKE YOU!

 

Later, I read my poetry for the first time at La Recyclerie,

Which is next to a K.F.C.

It was nice.

I ordered a whiskey and coke, but they didn’t have coke,

So I had a whiskey and ginger ale instead.

There were lots of people smoking outside and there were private booths.

 

On the RER train back home I saw a drunk man yell at a woman,

“YOU ARE PRETTY.” She laughed and replied, “You are kind.”

Then the man elbowed me in the face and said,

“Sorry, help me, open the window.”

I opened the window so he could smoke.

 

Walking home, I listened to Orelsan on my headphones then slept 12 hours.

 

In the morning there was a knock on my door.

A man in a uniform handed me a card.

“We have been watching you and your lifestyle for just under 5 months.

Here is your citizen card.

Welcome to France.”

 


Subscribe below:

LEAVE A REPLY